<div>Dessinateur de presse :</div><div>Ce métier consiste à créer des images qui vont permettre d'illustrer un livre, une publicité ou un article de presse. Il faut avoir certaines compétences comme un sens artistique développé, de l'humour, de la curiosité et un esprit d'entreprise. On peut travailler à partir d’un ordinateur ou à la main. Pour être dessinateur de presse, on peut avoir jusqu'à un Bac+5 et différents diplômes (comme le diplôme national d'art, diplôme national supérieur d'expression plastique…). Le salaire peut varier entre 500 euros et 4100 euros selon le métier de dessinateur exercé.</div>
<div>Cadreur :</div><div>Sur un plateau de télévision, plusieurs cadreurs filment simultanément sous des angles différents. Leurs images apparaissent alternativement à l'antenne. Munis d'un casque, ils reçoivent les consignes du réalisateur, en régie, pour faire, par exemple, un plan large ou un gros plan. Quel que soit son secteur d'activité, le cadreur travaille au sein d'une équipe. Sachant faire preuve d'humilité, il doit se plier aux indications données par le réalisateur ou le directeur photo. Le sens du relationnel est important pour mettre en confiance les personnes qu'il filme. Il faut avoir minimum bac+2, BTS métiers de l'audiovisuel, option métiers de l'image. bac+3, Licences pro du son et de l'image et Certificats d'écoles spécialisées : ESRA, 3IS... , puis il faudra ensuite un bac+5 un Diplôme d’école nationale supérieure Louis Lumière section cinéma avec un Diplôme de la FEMIS spécialisation image et un Diplôme de l'Institut national supérieur des arts du spectacle et techniques de diffusion (INSAS à Bruxelles).</div>
<div>Ingénieur du son :</div><div>L'ingénieur du son garantit la qualité sonore de tout enregistrement : sur le tournage d'un film, pendant une émission de télévision ou de radio. Il choisit les équipements et les techniques à mettre en œuvre pour réaliser sa prestation. Il étudie l'acoustique du lieu, place les micros, réalise le câblage, paramètre les appareils et procède aux essais. Il enregistre les sons, les diffuse en façade au public et en retour aux artistes qui sont sur scène. Il faut être patient pour comprendre les exigences des artistes et avoir un coté humain. L’ingénieur du son dirige les techniciens et il répartit les tâches et fait les commandes de matériels nécessaires. Il règle le volume, la réverbération, la brillance, l'équilibre des voix selon la commande artistique qui lui est faite. Pour devenir ingénieur du son, il faut être détenteur d' un Bac +2 ou Bac +5. Le salaire peut varier entre 1600 a 5000 euros. Un ingénieur du son commence en tant qu'assistant et peut devenir au fil du temps ingénieur. </div>
<div>Journaliste : </div><div>Sa mission principale, consiste à transmettre une information sur n'importe quels sujet et support, en la rendant compréhensible et accessible à divers publics. Pour pouvoir faire du journalisme son métier, il faut faire entre 2 et 5 ans d’études, mais aussi savoir maîtriser plusieurs logiciels. Il faut parfois se lever tôt (environ 4h). Arriver sur le lieu de travail, il va falloir être curieux, être attentif à tout ce qui peut se passer, être rapide pour transmettre les informations à la chaîne tout en faisant une expression écrite irréprochable. Pour pouvoir aller travailler à l’étranger, il est conseillé de connaître la langue du pays. Que le journaliste soit pigiste ou salarié, il peut travailler à n’importe quelle heure de la semaine même le week-end et les jours fériés, sauf pour les journalistes de radio qui s’occupent d’animer une tranche horaire. Un journaliste débutant est payé environ 1450 €.</div>
<div>Maquettiste :</div><div>Le maquettiste est un créateur. Il doit concevoir des modèles de pages qui vont être imprimées au sein d’un magazine, journal ou site internet. Il choisit lui-même les dessins, la mise en forme mais ne publie pas les articles. Il doit faire tout cela en répondant aux attentes du client. Pour exercer le métier de maquettiste, il faut avoir un bac + 2 ou continuer jusqu’au bac + 5 avec différents diplômes nationaux. Le maquettiste doit posséder une certaine culture générale, une ouverture d'esprit et une curiosité à toute épreuve. Le maquettiste doit être vif d’esprit, précis, rigoureux, curieux, créatif et technique. Son salaire et de 1600 à 1800 euros brut par mois.</div>
<div>Correcteur :</div><div>Le travail du correcteur va de la simple correction orthographique et typographique de document, jusqu’au traitement d’un texte littéraire et juridique qui nécessite un travail beaucoup plus approfondi. Il faut avoir un esprit alerte et l’œil acéré. Pour être correcteur, il faut avoir réalisé des études supérieures (minimum un bac +3) car il faut avoir un niveau de culture générale minimum. Son salaire peut varier du smic jusqu’à 2000 euros. Il peut exercer son métier dans différents secteurs (presse, télévision, administration…), donc dans des lieux variés. Il doit travailler vite et bien car il a des délais à respecter.</div>
<div>Rédacteur en chef : </div><div>L'accès à la profession de rédacteur en chef n'est pas direct. Une expérience préalable de journaliste-rédacteur ou de secrétaire de rédaction est indispensable. Le rédacteur en chef définit la ligne éditoriale du journal ou de l'émission qu'il dirige. Il faut savoir animer une équipe de journalistes et décider des sujets à traiter. Il faut être rigoureux, curieux, fédérateur et ouvert. Ses horaires sont parfois contraignants, notamment quand il travaille pour un quotidien. Le rédacteur en chef multiplie les contacts, à l'extérieur comme à l'intérieur du groupe pour lequel il travaille. Avec le rédacteur en chef adjoint et les chefs de rubriques, il intervient sur la construction du journal ou de l'émission en choisissant la place des articles, des illustrations ou des reportages. Il organise des conférences de rédaction avec les journalistes, donne son accord pour le lancement d'enquêtes. Le salaire est de 1 700 € à 4 500 € pour les rédacteurs ou rédactrices en chef. Le bac +5 est nécessaire pour le faire.</div>
<div>Correcteur :</div><div>Le travail du correcteur va de la simple correction orthographique et typographique de document, jusqu’au traitement d’un texte littéraire et juridique qui nécessite un travail beaucoup plus approfondis. Il faut avoir un esprit alerte et l’œil acéré. Pour être correcteur, il faut avoir réalisé des études supérieures (minimum un bac +3) car il faut avoir un niveau de culture générale minimum. Son salaire peut varier du smic jusqu’à 2000 euros. Il peut exercer son métier dans différents secteurs (presse, télévision, administration…), donc dans des lieux variés. Il doit travailler vite et bien car il a des délais à respecter.</div>
<div>Documentaliste :</div><div>Le métier de documentaliste de presse consiste à classer des informations et communiquer les informations aux utilisateurs. Le documentaliste de presse va par exemple collecter et classer des informations sur l’artiste ou la personne qui est invitée pour pouvoir préparer l’interview. Il doit être rigoureux et réactif. Le travail peut se faire seul ou à plusieurs. Le niveau d’études peut varier d’un bac +2 jusqu’à un niveau bac +5. Le salaire peut varier de 1600 euros brut par mois à 2100 euros. </div>
<div>Le reporter photographe : </div><div>Le reporter photographe doit fournir aux titres de presse les clichés qui viendront enrichir les articles. Il prend les photos qui seront ajoutées aux articles. Ses photos sont des éléments d’information à part entière. Pour faire ce métier de photographe, il faut avoir le sens du contact, être mobile, aimer voyager et aussi connaître l’outil informatique. Souvent, le photographe travaille seul, il est indépendant, bouge partout dans le monde, et n’a pas d’horaires fixes. Le salaire varie de 1 118€ jusqu’à 2 200€ ou même plus. Pour faire ce travail, il faut un bac+2 ou bac+5 avec une formation en photographie et la compléter avec une formation de journalisme.</div>
<div>Scripte :</div><div>Le métier de scripte consiste à assurer la cohérence d'un film ou d'une émission télévisée et à veiller au bon déroulement d'un tournage. Il faut chronométrer les scènes, il faut se souvenir du moindre détail et consigner la journée. Pour pouvoir faire ce métier, il faut être observateur et minutieux. Il faut pouvoir faire face à l’urgence et à la pression. Il faut être concentré et réactif mais surtout disponible et patient, très organisé pour pouvoir trouver rapidement les informations qui lui sont demandées. Plus une production est importante, en termes logistiques et financiers, plus les responsabilités sont lourdes. Les horaires varient. Pour pouvoir faire ce métier il faut au moins un bac + 3. Le salaire débutant est de 856€ pour une semaine de 35 heures puis avec l’expérience, il peut atteindre entre 1 300 € et 3 300 €.</div>
<div>Monteur :</div><div>Le monteur doit réussir à donner vie à un film en sélectionnant les bonnes prises. Il va devoir caler les bons sons et les bonnes images. Il doit améliorer les dialogues et couper les blanc. Les qualités requises pour un monteur sont être diplomate, avoir un sens artistique, être attentif et avoir de la mémoire. Le chef monteur est souvent un intermittent du spectacle. Les grandes écoles de cinéma, sont accessibles après un bac + 3.</div>
<div>Ce travail a été réalisé par les élèves de la classe de 3B du collège de Romilly sur Andelle, à partir du site de l'Onisep et Les metiers.net</div>

Sign up

By signing up you agree to the Terms of Service.