Infographie - Les syndicats français et le nucléaire
Le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly est resté sur la position traditionnelle du syndicat, c&apos;est-à-dire favorable à la filière nucléaire dans son ensemble.<br /><br />&quot;Nous n&apos;avons pas changé de position parce qu&apos;il y a une campagne électorale, nous avons toujours été favorables à la filière nucléaire dans son ensemble, il n&apos;y a pas que l&apos;industrie, il y a tout ce qui tourne autour&quot;.
La CGT débat sur la politique énergétique du pays et des points de vues différents apparaissent à l&apos;intérieur même du syndicat, traditionnellement contre une sortie du nucléaire à cause des conséquences sur l&apos;emploi.<br /><br />Près de 410.000 emplois dépendraient de l&apos;industrie nucléaire, dont 125.000 emplois directs, soit 2% des emplois en France.<br /><br />Bernard Thibault a admis que ce n&apos;était pas un sujet simple, mais que la dimension citoyenne devait pouvoir s&apos;exprimer à un moment donné.
De son côté, le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, est allé plus loin en proposant de baisser de 20% la part du nucléaire dans la production d&apos;énergie pour protéger la planète.
Source : un article de Romandie.com lors de la campagne présidentielle de 2012<br /><br />&quot;Réduction du nucléaire: la question n&apos;est plus taboue pour les syndicats&quot; www.romandie.com

This site uses cookies to deliver our services. By using our site, you acknowledge that you have read and understand our Terms of Service and Cookie Policy. Your use of ThingLink's Products and Services, is subject to these policies and terms.