Log in with Facebook Log in
Log in

Not registered? Sign up for free »

Centre de traitement d'Ebola [MSF]

×
Visit www.msf.fr Loading..

Related images

VÊTEMENTS DE PROTECTION « Les combinaisons sont tellement étouffantes qu'il est difficile de rester à l'intérieur plus de 40 minutes. Vous transpirez énormément - jusqu'à deux litres à chaque fois - mais vous ne vous refroidissez pas, parce que la sueur ne s'évapore pas », explique Pascal Piguet, logisticien.
VESTIAIRES Avant d'entrer dans la zone à haut risque, les personnels s’aident mutuellement à enfiler et retirer leurs combinaisons de protection.
ENTRÉE DU PERSONNEL DANS LA ZONE A HAUT RISQUE « Chaque fois, avant d’entrer, nous planifions tout dans les moindres détails. Nous avons 30 minutes de briefing sur ce que nous allons faire et nous prévoyons tous les équipements nécessaires à l'avance », explique Pascal.
ZONE A HAUTS RISQUES - SECTION DES CAS CONFIRMES Après avoir fait leur tour de consultation dans la section des cas suspects, le personnel rentre dans celle des cas confirmés. « Il y a tout le temps une gradation du risque, car vous ne devez pas re-contaminer une zone », explique Henry Gray, coordinateur d'urgence.
SORTIE DU PERSONNEL DE LA ZONE A HAUT RISQUE En sortant de la zone à haut risque, les personnels retirent leurs combinaisons de protection et se désinfectent. Ils veillent à éviter strictement tout contact physique.
BLANCHISSERIE Tous les éléments de la combinaison qui peuvent être utilisés de nouveau sont nettoyés quotidiennement à l’eau chlorée et réutilisés.
INCINÉRATEUR Tout ce qui est utilisé dans la zone à haut risque et qui ne peut être désinfecté est brûlé.
TENTE DE TRIAGE Les patients présentant des symptômes d'Ebola sont admis dans la zone des cas suspects.
ZONE A HAUT RISQUE - CAS SUSPECTS Les premiers symptômes du virus Ebola sont similaires à ceux d’autres maladies infectieuses : paludisme, méningite ou tuberculose, entre autres. « Il est très important de prévoir des zones distinctes pour les cas suspects ou confirmés, pour ne pas transmettre le virus Ebola à des personnes atteintes par d’autres maladies », explique Henry Gray, coordinateur d'urgence. Le test de laboratoire pour confirmer la maladie prend quatre heures. A l’issue du test, les patients atteints de la maladie sont admis dans la section des cas confirmés.
ZONE A HAUT RISQUE - SECTION DES CAS CONFIRMES « La zone à haut risque n'est pas un endroit très agréable- vous êtes isolé, sans accès au monde extérieur. Donc, nous essayons de le rendre aussi convivial que possible, avec une télévision, des radios, des chaises en plastique et des zones ombragées pour se reposer », dit Henry.
ZONE DE TRAITEMENT « Nous savons que de très nombreux patients ne sortiront pas vivant de la zone de traitement. Nous faisons le mieux que nous pouvons pour eux, quelle que soit leur demande : le patient reçoit des repas particuliers, de nouveaux vêtements... C'est facile à faire et ça leur fait du bien », explique Pascal Piguet, logisticien.
ESPACE VISITEURS Les membres de leur famille parlent avec les patients par-dessus la clôture. Les religieux locaux offrent un soutien moral et les psychologues de MSF fournissent des conseils pour soutenir les patients et leurs familles.
ESPACE VISITEURS Les membres de leur famille parlent avec les patients par-dessus la clôture. Les religieux locaux offrent un soutien moral et les psychologues de MSF fournissent des conseils pour soutenir les patients et leurs familles.
MORGUE Quand un patient meurt, son corps est transporté à la morgue. Après avoir été isolé dans un sac mortuaire spécial, il est rendu à sa famille pour un enterrement traditionnel.
SORTIE POUR LES PATIENTS GUÉRIS Quand un patient se sent mieux et obtient deux tests négatifs à la suite, il peut rentrer chez lui. Avant de rentrer, il se lave avec de l’eau chlorée et reçoit des vêtements propres ainsi qu’un kit contenant de la nourriture thérapeutique et des vitamines pour se renforcer.
RETOUR A LA MAISON Rentrer chez soi n’est pas toujours facile, en raison de la stigmatisation et de la peur associées à Ebola. Les survivants bénéficient d’un support psychologique après leur départ du centre. Des agents de santé informent leur communauté à propos de la maladie.
Ebola : une course contre la montre www.youtube.com MSF s'est engagée dans une course contre la montre pour tenter d'endiguer la propagation de l'épidémie, mais elle ne peut plus faire face seule à cette situa...
Finda, guérie de l'Ebola www.youtube.com La lutte contre l'Ebola en Sierra Leone est une véritable course contre la montre. Rien que ces deux dernières semaines, nos équipes ont pris en charge plus ...
Plus d'infos sur l'épidémie dans notre dossier Ebola. www.msf.fr Association humanitaire internationale d'aide médicale. Retrouvez toute l'actualité et les témoignages de Médecins Sans Frontières sur ses actions dans plus de 80 pays.
soutenir.msf.fr Soutenez notre association en effectuant un don
www.facebook.com Médecins Sans Frontières (MSF) est une association médicale humanitaire internationale.
twitter.com The latest Tweets from MSF France (@MSF_france). Actus de Médecins Sans Frontières, #association médicale #humanitaire internationale prix #Nobel de la Paix en 1999. Aussi sur http://t.co/Pu3UVnMG. Paris, France
Une équipe médicale de #MSF se prépare avant d’entrer dans la zone à hauts risques d’un centre de prise en charge d’#Ebola, en #SierraLeone. Au 20 août 2014, 2 473 cas et 1 350 décès avaient été déclarés en #Guinée, en Sierra Leone, au #Libéria et au #Nigéria. Sierra Leone 2014 © Sylvain Cherkaoui/COSMOS instagram.com 38 Likes, 4 Comments - Médecins Sans Frontières (@msf_fr) on Instagram: “Une équipe médicale de #MSF se prépare avant d’entrer dans la zone à hauts risques d’un centre de…”
Un membre de l’équipe #MSF prend une photo de Lansana, 18 ans, avant son départ du centre de prise en charge d’#Ebola à #Kailahun, en #SierraLeone. Lansana est autorisée à quitter le centre car elle a survécu à Ebola. Une fois qu’un patient a survécu, il est immunisé de la souche de virus par laquelle il a été infecté. MSF continue de prodiguer des soins dans le cadre de l’#épidémie d’Ebola. Sierra Leone 2014 © Sandra Smiley instagram.com 31 Likes, 1 Comments - Médecins Sans Frontières (@msf_fr) on Instagram: “Un membre de l’équipe #MSF prend une photo de Lansana, 18 ans, avant son départ du centre de prise…”
Avec plus de 2473 cas dont 1350 décès (source : OMS, au 20 août 2014), l'épidémie d'#Ebola en cours en #Afrique de l'Ouest est la plus importante jamais enregistrée depuis l'identification de la maladie, en 1976. Depuis les premières semaines après l'apparition des cas en #Guinée, #MSF a démarré une intervention d'urgence pour prendre en charge les cas et limiter la propagation de l'épidémie. © Sylvain Cherkaoui/COSMOS instagram.com 24 Likes, 1 Comments - Médecins Sans Frontières (@msf_fr) on Instagram: “Avec plus de 2473 cas dont 1350 décès (source : OMS, au 20 août 2014), l'épidémie d'#Ebola en cours…”
A l'intérieur d'un centre de traitement d'Ebola [Par l'AFP] www.youtube.com "Personne" n'a jamais eu à gérer pareille épidémie d'Ebola, mais "il y a moyen de travailler", plaide Jean-Pierre Veyrenche, qui coordonne la construction de...
Comment se transmet le virus #Ebola? Une infographie pour tout comprendre www.msf.ch