Regards croisés autour de la place de l'enfant dans la ville La France compte 12,8 millions d’enfants dont la majorité vit en ville. Les enfants subissent encore plus que les adultes la détérioration de l’environnement en milieu urbain. Ils sont les plus touchés par un développement non durable de la ville et du cadre de vie en général. Vivacités IDF accorde une attention particulière aux moyens de faire participer les enfants citadins à la planification urbaine et à la conception des aménagements des espaces les concernant . L’atelier d’échanges que Vivacités IDF organise avec ses partenaires est l’occasion de développer la réflexion que le réseau a déjà engagée depuis quelques années : Quelles actions, quels outils pédagogiques et participatifs mettre en place pour offrir aux enfants la possibilité d’agir de manière responsable sur leur environnement et garantir ainsi la durabilité de la ville sur le long terme ? La ville durable tient-elle compte des enfants ? L'enfant a-t-il sa place dans la ville durable ? Quelle participation des jeunes à la vie et la fabrique de la cité ? Les enfants sont-ils des experts comme les autres ?
www.ruedelavenir.com Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre
Que peut être une ville qui laisse la place aux enfants ? La rue est dessinée pour gérer les flux... Qu'est-ce qui définit l'enfance ? La liberté, l'imaginaire, la créativité ; comment canaliser la situation face à une situation normée ?
La situation de l'enfant dans la ville n'est pas prise en compte ; la ville a évolué de telle manière qu'elle est aujourd'hui beaucoup plus violente et plus brutale ; redonner la place à l'enfant dans la ville, c'est redonner de la vie. Aujourd’hui, les enfants ont perdu en mobilité (cf. études sur la mobilité et le déplacement de l'enfant à l'école) : cette perte d'autonomie n'est pas sans effet sur la santé et la sécurité ; l'enfant, )'adolescent sont retirés de l'espace public (pour les adolescents notamment : fantasme de la peur et de l'insécurité. : il faut que ça circule !) Ressources : > L'enfant dans la ville - Thierry Paquot / Revue URBANISME > Article du Monde : "Reconquérir l'espace collectif" (1985) par Denis moreau > Les villes éducatrices / Jordi Borja Sebastia / La Cité conquise (Barcelone, 1990) fr.slideshare.net
La responsabilité éducative des adultes : conducteur, bienveillant, tolérant ; une éducation au risque est nécessaire (apprentissage du risque > Sécurité routière) ; les enfants doivent avoir une meilleure perception de la rue (code de la rue)
Mener une réflexion sur la trame urbaine est essentielle : il faut aménager des espaces de rencontres, ; travailler autour de la vitesse ; privilégier des zones de rencontres ; faire reconnaître le principe de prudence. www.ruedelavenir.com Rue de l'Avenir Publications
Denis Moreau fait un parallèle entre la conquête de l'espace public et la conquête de la citoyenneté : la ville se conquiert. La reconquête de la ville par le piéton peut se faire de multiples façons comme par exemple la dimension événementielle et festive, en proposant comme à Montreuil avec l’association la "Voie est libre", la possibilité d’investir une partie de l’autoroute toute une journée, comme le projet ParkingDay de l’association Dédale de prendre la place d’une voiture sur une place de parking ou encore par des initiatives citoyennes comme la démarche Bambini : "Les rues pour enfants" Ressources : > Plateforme collaborative BAMBINI (Rues pour enfants) : http://bambini.areneidf.org/ > Dedale : http://www.parkingday.fr/%20http:/bambini.areneidf.org/
Création par Robin des Villes, d'une méthodologie de travail appliquée au cadre scolaire via l'implication d'une paysagiste en stage au sein de l’association ; objet du stage : faire de la concertation avec les enfants dans le cadre scolaire ; ce projet est l'occasion de sensibiliser à l'environnement urbain, aux métiers de la ville (architecture, paysagiste) ; c'est aussi un projet d'éducation à la citoyenneté ; démarche qui permet de passer d'une proposition « individuelle » à une proposition collective. Ce projet comporte plusieurs phases : > une phase analyse > une phase "imaginaire" (cartographie mentale) > une phase de transition pour passer de l'utopie à la contrainte ; croisement entre le travail utopique et les contraintes ; comment passer au projet « réaliste » ? Ce projet est l'occasion de transmettre des connaissances, de travailler sur l'usage (cartographie des usages de la cours de récréation, etc.) IMPACT du projet : a débouché sur un réel changement de pratique chez les concepteurs d'espaces collectifs, a insufflé une certaine culture de la participation ; quand on prend en compte le regard des enfants, le projet est plus pertinent (recueil de réflexions sur la modalités de partage de la cours) ; reste a multiplier ce type d'initiatives en milieu scolaire, la chantier des ROBINS !
www.slideshare.net Intervention des Robins des Villes à l'occasion de l'atelier d'échanges animés par Vivacités IdF
fr.slideshare.net Classes de ville et concertation Villiers-le-Bel (95) Novembre 2012-Juin 2013 Vivacités Ile-de-France
La Maison des Acteurs du Paris durable accueille la présente rencontre. Cette structure attachée à la Ville de Paris anime le réseau des Acteurs du Paris Durable et accueille des temps de rencontres, débats et ateliers. Elle se compose d’une salle principale et de 3 salles-ateliers. L'objectif est de favoriser les échanges et l’émergence de dynamiques locales. La structure anime une communauté Internet (www.acteursduparisdurable.fr) et fait découvrir les éco-actions déjà réalisées dans Paris, favorise les échanges via un réseau social et propose des outils pratiques : guides, contacts, partage d’expériences. Chaque mois, un thème est abordé, accompagné d’un quiz, d’un invité et du portrait vidéo d’un Acteur. acteursduparisdurable.fr Retour sur Ville d'enfants, ville d'avenir, ville durable ! | Acteurs du Paris durable
Le cycle "Ville d'enfants, ville d'avenir, ville durable" Cette rencontre vise à questionner la place de l'enfant dans la ville. La rencontre a été organisée en partenariat avec Robins des villes et Rue de l'avenir, le 5 novembre à Paris de 9h30 à 12h à la Maison des Acteurs du Paris Durable. Elle a réuni une soixantaine de personnes. Ce cycle inaugure une nouvelle phase pour Vivacités, celle qui, au delà de valoriser des initiatives, est de porter un message plus militant à l'intention de nos interlocuteurs régionaux et nationaux en charge des questions environnementales, urbaines, éducatives ; il s'agit de redonner à l'action éducative tout son sens et sa place dans un contexte de transition écologique et de métropolisation de la Région Île-de-France. A travers ce cycle, le réseau veut valoriser et faire progresser des actions qui contribuent à ce que l'enfant prenne sa place dans la fabrique de la ville. Chacune de ces rencontres fera l'objet d'un recueil d'initiatives pédagogiques (classes de ville, classes concertation, programme pédagogique, ateliers participatifs, etc.) et permettra de formuler collectivement des propositions pour la ville de demain. Ces recommandations nous permettront de positionner les acteurs et initiatives EEU/EEDD comme levier essentiel à la production d'une ville soutenable et solidaire.
Video de l'INA : "Ce document propose une réflexion sur la ville, sur l'espace à vivre en ville (...). Une confrontation d'idées d'enfants sur la ville avec celles des adultes, d'architectes, ingénieurs, urbanistes. (...)." www.ina.fr Ce document propose une réflexion sur la ville, sur l'espace à vivre en ville, sur l'urbanisme, les espaces verts et l'architecture. Une confrontation d'idées d'enfants sur la ville avec celles des adultes, notamment de Hieronim et Alicia LISTOWSKI, architectes, ingénieurs, urbanistes.
Mené par l’association depuis 2000, le projet "L’hôpital et la ville" a permis à de nombreux enfants malades de l’hôpital Debrousse de découvrir Lyon de leur lit d’hôpital à travers une malette magique. L'ouvrage retraçant l’ensemble du projet a été édité (disponible au Pôle ressource de Vivacités IdF) www.robinsdesvilles.org Les Robins des Villes ont pour objectif d'ameliorer le 'cadre de ville', qu'il touche à l'urbanisme ou à l'environnement, à l'architecture ou au patrimoine. Il s'agit de proposer un autre regard sur la ville, sensibiliser les habitants à leur espace de vie, et favoriser les démarches participatives.
Vincent Clairon est chargé de projet à Vivacités ; il a coordonné la classe de ville à Villiers le Bel (95) : « la concertation dans les classes » deseptembre 2012 à avril 2013. Ce projet est une initiative de la direction de la Rénovation urbaine, de l’Habitat et de la Vie des quartiers de Villiers le Bel Il s'agissait de mettre en place en direction du public scolaire (3 classes de CM1), des ateliers pédagogiques durant lesquels les enfants sont amenés à réfléchir au processus de concertation dans le cadre du projet de renouvellement urbain (PRU). Les objectifs étaient à la fois pédagogiques et "participatifs" : > Donner des clés de compréhension sur l’aménagement de leur quartier > Comprendre les enjeux de la rénovation urbaine de deux quartiers de la ville > Accompagner les enfants dans la production de préconisations sur l’aménagement d’aires de jeux au sein de ces quartiers Des maquettes ont été réalisées par les enfants lors d’un temps fort en présence du maire de la Ville, des enseignants et du paysagiste en charge de l’aménagement des espaces publics de la rénovation urbaine.
www.slideshare.net Des enfants ? Dans la ville ? !! Raphaële Heliot architecte nov 2013 1 des enfants ? dans la ville ? mais où ça ? 2 peut-être ici un peu plus ? 3 pas là non pl…