Chasse au trésor: une découverte amusante.
<div>Capitale de l’art roman grâce à l’ensemble monumental de la Piazza Grande (Grande Place), à la Tour campanaire (connue comme Ghirlandina) et à la cathédrale, la ville de <b>Modène </b>est inscrite depuis 1997 sur la <a href="http://whc.unesco.org/fr/list/827/">World Heritage List</a> de l’UNESCO.</div><div>Ces chefs-d’œuvre de la chrétienté médiévale représentent un témoignage unique de la tradition artistico-culturelle du XIIe siècle.</div>
<div>Le théâtre municipal Luciano Pavarotti est le principal opéra de la ville de Modène. Conçu en 1838 et inauguré le 2 octobre 1841, il a été construit par Francesco Vandelli, architecte de la cour du duc Francesco IV.</div>
<div>Le <b>Palazzo Ducale</b> (<i>Palais des ducs de Modène</i> ou <i>Palais ducal de Modène</i> en français) est un <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Palais">palais</a> italien duXVII siècle de style <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Architecture_baroque">baroque</a>.</div><div>Il était la résidence des <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Duc_de_Mod%C3%A8ne">ducs de Modène</a> de la <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_d%27Este">Maison d'Este</a> entre <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/1452">1452</a> et <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/1859">1859</a>. Il héberge à ce jour l'<a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Acad%C3%A9mie_militaire_de_Mod%C3%A8ne">Académie militaire de Modène</a>, un musée militaire, et une librairie.</div><div> </div>
<div>Inaugurées en 1931, les halles Albinelli sont les plus anciennes de la ville et parmi les plus belles d'Italie. En style liberty, au centre des halles se dresse une statue datant également du début du XXe siècle. Un marché pittoresque et haut en couleur à ne pas manquer.Les étroites ruelles médiévales de l’ancien quartier juif, puis du ghetto instauré en 1638, ont été complètement éventrées au début du siècle dans les grandes opérations d’urbanisme qui ont donné à la ville son visage actuel. Sur la place Mazzini, qui a remplacé en partie le ghetto, s’élève la belle synagogue orientalisante construite entre 1869 et 1873, sur un projet de Ludovico Maglietta. Elle a une double façade, l’une donnant sur la piazza Mazzini, l’autre sur la via Coltellini et, à l’intérieur, la salle de prière de forme circulaire est entourée par une colonnade corinthienne qui soutient la galerie des femmesEt c’est ici qu’en 1099 fut fondé le célèbre <b>Dôme</b> (la cathédrale de Santa Maria Assunta et San Giminiano), représentant l’un des plus grands exemples d’art roman italien: les travaux de construction furent très difficultueux et il fallut attendre le début du XIIIe siècle pour l’agrandissement de la crypte et du toit et la c</div>
<div>Et c’est ici qu’en 1099 fut fondé le célèbre <b>Dôme</b> (la cathédrale de Santa Maria Assunta et San Giminiano), représentant l’un des plus grands exemples d’art roman italien: les travaux de construction furent très difficultueux et il fallut attendre le début du XIIIe siècle pour l’agrandissement de la crypte et du toit et la création du chœur.</div><div>Les allégories qui renvoient à la Bible, caractérisant les œuvres sculpturales de la façade et de l’intérieur de la cathédrale, sont très nombreuses. </div><div>La reconnaissance et l’inscription à l’UNESCO constituent un éloge au travail de l’architecte <b>Lanfranco</b> et du sculpteur <b>Wiligelmo </b>qui ont collaboré à la réalisation du Dôme. </div><div>Ces deux grandes personnalités de l’époque ont le mérite d’avoir adopté des solutions stylistiques qui ont pendant longtemps influencé le style roman padan. La<b> tour Campanaire</b> (la <b>Ghirlandina</b>) contribue à forger le caractère de la ville. Elle avait une double fonction: celle tour religieuse et celle de t</div>
<div>Les étroites ruelles médiévales de l’ancien quartier juif, puis du ghetto instauré en 1638, ont été complètement éventrées au début du siècle dans les grandes opérations d’urbanisme qui ont donné à la ville son visage actuel. Sur la place Mazzini, qui a remplacé en partie le ghetto, s’élève la belle synagogue orientalisante construite entre 1869 et 1873, sur un projet de Ludovico Maglietta. Elle a une double façade, l’une donnant sur la piazza Mazzini, l’autre sur la via Coltellini et, à l’intérieur, la salle de prière de forme circulaire est entourée par une colonnade corinthienne qui soutient la galerie des femmesEt c’est ici qu’en 1099 fut fondé le célèbre <b>Dôme</b> (la cathédrale de Santa Maria Assunta et San Giminiano), représentant l’un des plus grands exemples d’art roman italien: les travaux de construction furent très difficultueux et il fallut attendre le début du XIIIe siècle pour l’agrandissement de la crypte et du toit et la création du chœur.</div><div>Les allégories qui renvoient à la Bible, caractérisant les œuvres sculpturales de la façade et de l’intérieur de la cathédrale, sont très nombreuses. </div><div>La reconnaissance et l’inscription à l’UNESCO constituent un éloge au travail de l’architecte <b>Lanfranco</b> et du sculpteur <b>Wiligelmo </b></div>
<div> le <b>palais des Musées</b> avec la bibliothèque riche en ouvrages appartenant à la famille d’Este et la Galerie conservant l’une des plus importantes collections d’art italiennes</div>
<div>ITES JACOPO BAROZZI VIALE MONTE KOSICA 136</div>

This site uses cookies to deliver our services. By using our site, you acknowledge that you have read and understand our Terms of Service and Cookie Policy. Your use of ThingLink's Products and Services, is subject to these policies and terms.