<div>Mark Dery : “Une fiction spéculative qui traite des thèmes Africains-Américains et répond à des problématiques Africaines-Américaines dans le contexte de la technoculture du 20ème siècle - et, plus précisément, de la création Africaine-Américaine qui s’approprie les images de la technologie et d’un futur prothétiquement amélioré”. </div>
<div>Afrika Bambaataa : “Une matière noire qui évolue à la vitesse de la lumière”</div>
<div>Ytasha Womack : “Des éléments de science-fiction, de fiction historique, de fiction spéculative, de fantasy, d’Afrocentricité, et de réalisme magique mélangés à des croyances non-Occidentales.”</div>
<div>Adilifu Nama : “L’Afrofuturisme crée un espace dans lequel la noirceur est mise à égalité avec le futurisme, la cybernétique et la super-science. Toutes ces idées déconstruisent le trope de l’urbain, du servile, du criminel.” </div>
<div>Mawena Yehouessi : “un prisme / une boîte à outils / une méthodologie / une poïétique”</div>
<div>Slavoj Zizek : “Une forme de racisme désavouée, inversée, auto-référentielle, un “racisme avec distance” qui “respecte” l’identité de l’Autre, qui conçoit l’Autre comme une communauté “authentique” enfermée dans elle-même que lui, le multiculturaliste, maintient à une distance rendue possible par sa position privilégiée d’universalité”. </div>
<div>Le panafricanisme est un mouvement politique qui promeut l'indépendance du continent africain et encourage la pratique de la solidarité entre les Africains et les personnes d'ascendance africaines, où qu'ils soient dans le monde.” Wikipedia</div>
<div>Selon le critique culturel Kodwo Eshun, c’est la représentation du future telle que rêvée par les secteurs de la <b>big science</b> (qui génère des données sur le passé et le présent, et prédit le futur), le <b>big business</b> (qui finance des recherches scientifiques et influe sur son résultat) et les <b>global media</b> (qui synthétisent des activités scientifiques et entrepreneuriales pour former une narration cohérente, puis qui dissémine cette narration dans le monde). </div>
<div>W.E.B. Du Bois : “Une manière de toujours se regarder à travers les yeux d’une société blanche raciste, et de s’évaluer selon les modalités d’une nation qui vous regarde avec mépris”. </div>