<div><b>Au plus compact au mieux</b></div><div><br></div><div>Tout commence par la taille et l’orientation de votre habitation. De manière générale, <b>plus votre logement est compact, moins il consommera d’énergie</b>. La chaudière, la cuisine et la salle de bain se situeront de préférence à proximité les unes des autres, de sorte que les conduites soient les plus courtes possibles.</div><div><br></div><div>Un<b> mur commun avec les voisins</b>, comme dans le cas d’une maison en rangée ou mitoyenne, constitue une <b>excellente isolation</b>. C’est ce qui explique d’emblée qu’à superficie égale, un appartement est généralement moins énergivore qu’une maison.</div>
<div><b>Orientation sud</b></div><div><br></div><div>L’orientation des fenêtres peut faire une sacrée différence. De <b>grandes fenêtres au sud</b> permettront de faire le plein de lumière et de chaleur, sans toutefois omettre de prévoir une <b>protection solaire</b> pour éviter la surchauffe en été. Par contre, <b>au nord, mieux vaut éviter de grandes surfaces vitrées</b>.</div>
<div><b>Isolation du toit</b></div><div><br></div><div>Un toit bien isolé est <b>un must</b>. Faute de quoi, vous chauffez à perte, puisque la chaleur monte. Il s’agit par ailleurs d’une action simple à mettre en œuvre. Pas besoin de renouveler l’ensemble de la toiture ou de faire de lourds travaux. Avec un peu d’adresse, vous pouvez facilement poser vous-même votre isolation, en vente dans tous les magasins de bricolage.</div>
<div><b>Panneaux photovoltaïques et chauffe-eau solaire</b></div><div><br></div><div>Les panneaux photovoltaïques vous permettent de produire vous-même de l’électricité, que vous injectez ensuite dans le réseau. Un chauffe-eau solaire utilise l’énergie solaire pour chauffer l’eau de votre chauffage et/ou l’eau sanitaire.</div>
<div><b>Isolation des murs</b></div><div><br></div><div>L’isolation des murs permet de réaliser des gains énergétiques substantiels. Dans le cas d’une construction neuve, celle-ci est d’office intégrée. Isoler a posteriori les murs d’une habitation existante est moins évident par contre. Différentes techniques existent à cet effet. </div><div><br></div><div>Vous pouvez par exemple<b> injecter de l’isolation</b> si vous avez des murs creux et à condition qu’ils supportent une telle pression. </div><div><br></div><div>Une deuxième possibilité consiste à<b> placer de l’isolant à l’intérieur</b>. Ceci entraîne bien entendu une perte de superficie. Sans compter le risque d’humidité de condensation et, par conséquent, de moisissure si vous avez perdu de vue certains ponts thermiques. </div><div><br></div><div>L’option la plus efficace est d’<b>isoler l’extérieur de l’habitation en l’enveloppant </b>pour ainsi dire et en refaisant la finition. Mais lorsque la façade possède une valeur ajoutée esthétique, comme dans le cas d’une maison de maître, la plupart les habitants ne considèrent pas cette option comme une alternative valable. </div><div><br></div><div>Quoi qu’il en soit, l’isolation a posteriori des murs doit être réalisée par un <b>entrepreneur compétent</b>.</div>
<div><b>Étanchéité à l’air et ventilation</b></div><div><br></div><div>Une enveloppe bien isolée est le point de départ d’une habitation peu énergivore. Dans le meilleur des cas, cette enveloppe est entièrement étanche à l’air, <b>sans failles ni ponts thermiques</b>. En d’autres termes, la toiture, le sol et les murs sont isolés, tandis que <b>la menuiserie (fenêtres et portes) est bien isolée également et se ferme correctement</b>. Pour savoir si votre logement est étanche à l’air, faites le test blowerdoor, ou d’infiltrométrie.</div><div><br></div><div>Mais une maison bien isolée doit aussi être <b>bien ventilée</b>, sous peine de rencontrer des problèmes liés à la qualité de l’air. <b>L’aspiration de l’air humide </b>dans des espaces mouillés est aujourd’hui obligatoire. Dans une maison étanche à l’air, toutes les pièces ont toutefois besoin d’être ventilées. Un <b>système de ventilation avec récupération de chaleur </b>permet d’éviter qu’en évacuant l’air vicié on évacue aussi la chaleur.</div>
<div><b>Remplacement de la chaudière</b></div><div><br></div><div>Une <b>chaudière au gaz à condensation</b> consomme nettement moins qu’une ancienne chaudière. Du coup, vous récupérez assez rapidement votre investissement. Mais à moyen terme, une telle chaudière risque bien de ne plus répondre aux normes. Ainsi, au nord du pays, tous les combustibles fossiles devraient autant que possible être remplacés par de l’énergie renouvelable d’ici à 2050.</div>
<div><b>Isolation du sol et/ou de la cave</b></div><div><br></div><div>Cette action exige, elle aussi, des travaux conséquents à votre habitation. Le revêtement de sol doit être enlevé, il faut creuser la terre, couler une nouvelle plaque en béton et isoler. Si la maison possède une cave, il y a également moyen de placer de l’isolation contre le plafond de la cave. </div><div><br></div><div>Enfin, sachez que si vous voulez placer un chauffage par le sol, une bonne isolation du sol est indispensable.</div>
<div><b>Pompe à chaleur</b></div><div><br></div><div>Une pompe à chaleur extrait de l’énergie de l’environnement (sol, nappes souterraines ou air ambiant) et l’affecte au chauffage de votre habitation. Même lorsqu’il gèle. La plupart des pompes à chaleur fonctionnant à <b>basse température</b>, elles conviennent parfaitement pour un chauffage par le sol. Une pompe à chaleur fonctionne par ailleurs à l’électricité et de ce fait, se combine très bien avec des <b>panneaux photovoltaïques</b>.</div>
<div><b>Double vitrage</b></div><div><br></div><div>Rares sont les maisons qui sont encore équipées de simple vitrage. Un vitrage n’est cependant pas l’autre. Vous pouvez faire poser un double vitrage qui répond tout juste à la norme requise, mais aussi opter pour des <b>fenêtres très isolantes</b> qui vont bien au-delà de la norme légale. Il existe même du <b>triple vitrage</b> sur le marché. Faites aussi attention à la <b>valeur isolante des profils</b>.</div>

Sign up

By signing up you agree to the Terms of Service.